Jeux

Ghost of Tsushima Director’s cut

Un peu plus d’un an après la sortie du jeu, voici que Sucker Punch nous gratifie d’une édition dite « Director’s Cut ». Peu avare en contenu, on avait eu le droit à un « New game plus » ainsi que le mode multijoueur. On se concentrera ici sur les apports de cette nouvelle édition, pour tout le reste n’hésitez pas à consulter notre test.

Les larmes du passé fécondent l’avenir.

L’île Ikki le nouveau territoire s’offrira à nous après que l’on ait parcouru le premier tiers du jeu de base ; à partir de là on pourra s’y rendre à loisir. C’est un nouvel arc narratif, complet et intéressant. La relation filiale entre le héros et son défunt père est décrite avec force et détails. L’ambiance devient plus mystique, on est constamment entre hallucinations et rêves éveillés. On approfondit ici les relations entre le héros et son défunt père qui apparaitra par l’intermédiaire de flashbacks jouables.

Ces changements donnent un cachet indéniable à cette aventure qui saura vous garder en haleine les quelques heures qu’elle durera. Sans surprises la direction artistique reste merveilleuse et tous les recoins seront un ravissement pour les yeux des joueurs. Que ce soit la nouvelle armure pour votre cheval ou les nouveaux environnements tout se mariera parfaitement avec le contenu précédent.

Par contre, ne vous attendez pas à y passer beaucoup de temps, malgré un type d’activité inédit et une carte somme toute bien remplie, 10 à 15 heures seront plus que suffisantes pour en faire largement le tour.

Harder, Better, Stronger

Les changements graphiques ne seront pas évidents pour les possesseurs de la dernière machine de Sony, en mode rétrocompatibilité le 60 Fps est déjà présent par exemple, la résolution n’est pas du 4k natif et le Ray Tracing est aux abonnés absents. On gagnera aussi la possibilité de verrouiller les adversaires, ce qui comble une des principales lacunes du titre en 2020, mais c’est une mise à jour gratuite.

On gagnera aussi une attaque chargée pour notre destrier ce qui en fait une arme redoutable. Le gameplay ne change que sensiblement avec la possibilité de verrouiller les adversaires, ce qui comble une des principales lacunes du titre en 2020, mais c’est une mise à jour gratuite. Ghost reste un titre ultra jouissif à ce niveau-là, avec son système de posture pour contrer les différents types d’ennemis, les ajouts ne font que souligner la réussite.

Les nouveautés sont disponibles sous la forme d’un DLC de 20€ si vous possédez le jeu de base sur PlayStation 4 et 10€ de plus pour avoir la mise à niveau pour la PlayStation 5, ce qui fait un total de 30€, bien évidement vous pourrez les retrouver en boite avec tout le contenu pour 69€ et 79€ respectivement. Le coût reste assez élevé pour jouer à Ghost of Tsushima dans les meilleures conditions, surtout avec un contenu supplémentaire aussi faible. La différence se fera essentiellement sur l’île d’Ikki ; ce qui est assez faible à vrai dire, même si on y prend énormément de plaisir. Le verdict est tout autre si vous découvrez le jeu aujourd’hui, il est meilleur que jamais, beau, jouable, long… On pourrait s’étaler longtemps en éloges et le plus simple sera pour vous de le découvrir.

Afficher plus

Dataripper

Rédacteur en chef à ses heures, ce maitre rôliste 3e Dan distille la bienveillance nécessaire au bien-être du groupe. Jamais avare d’un bon mot, il dégaine sa plume.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page