Jeux

Call Of Duty : Vanguard – L’avant garde, c’était avant

Cette année pour son nouvel épisode de Call of Duty, Activision décide de nous plonger dans une mission secrète au cœur de la Seconde Guerre mondiale. Si les périodes ne s’enchaînent pas entre les récents opus, Modern Warfare et Cold War se passant respectivement pendant une guerre moderne et la guerre froide. Elles permettent néanmoins d’éviter le sentiment de similitude au travers des opus. Enfin, est-ce vraiment le cas ? Ce nouvel épisode est-il à la hauteur pour se démarquer et se faire une place parmi les meilleurs Call of Duty ?

C’était pas ma guerre !

Pour le mode solo du jeu, cette fois-ci, nous sommes plongés au cœur de la Seconde Guerre mondiale, juste avant la chute du troisième Reich. Nous contrôlons à tour de rôle les membres de l’unité spéciale en charge de récupérer une mallette contenant le « Projet Phoenix ». Notre unité se faisant très vite capturer, nous aurons le droit de découvrir un peu du passé de chacun. Cela permet aux équipes de Sledgehammer de nous fait parcourir le globe avec une équipe venant des quatre coins du monde.

La guerre, ça se fait à plusieurs !

Passons au gros du titre, son multijoueur. Cette fois-ci encore, Activision à essayer de toucher le plus grand nombre en offrant un large choix de modes avec quelques très bonnes nouveautés comme le mode champion de la colline qui se joue en duo ou en trio. Très bon mode à faire entre amis qui nous proposent de lutter contre différentes escouades afin de les éliminer, chacun disposant d’un nombre de vie limité tout en devant améliorer ses équipements et armes !

Les matchs à mort par équipes et autres modes bien connus des joueurs sont bien entendus toujours présents, avec la possibilité de choisir une partie avec des joueurs allant du 6 contre 6 à 24 contre 24 suivant l’envie. Le mode patrouille est une super nouveauté ici, qui est un mode QG en mouvement qui se révèle être très intéressant. Le jeu nous offre 16 cartes jouables au travers des différents modes, mais presque aucune ne marque, sûrement due au contexte historique et à la taille de ces dernières qui sont bien trop grandes pour la plupart avec une trop grande verticalité et beaucoup de recoins. Néanmoins, nous avons bien apprécié les cartes Eagle Nest et Das Haus qui sont dans la veine des précédents volets.

Une autre nouveauté est la destruction des environnements, pas complètement, mais certaines parties prévues à cet effet pourront être détruites. L’idée est très intéressante, mais n’est pas toujours parfaitement exécutée et n’a peut-être pas sa place dans un Call of Duty. Beaucoup de fois les balles traversent épaisseurs de mur et finissent par vous tuer sans même que l’ennemi ne sache que vous êtes là. Il est aussi par conséquent bien plus dur de se restaurer derrière un mur.

Le jeu comporte aussi beaucoup de déséquilibres au niveau du gameplay, certaines armes comme la STG ou le fusil à pompe sont totalement déséquilibrés et nécessitent une mise à jour pour éviter de lasser les joueurs dans des parties injouables.

La possibilité de ne pas pouvoir voter pour décider des cartes est aussi regrettable, étant donné qu’il était réapparu dans Cold War.

Des zombies aux allures bien putréfiés…

Voilà un des gros points noirs de Call Of Duty Vanguard, son mode zombie. Il possède de très bonnes idées qui enrichissent le gameplay, mais malheureusement à la sortie du titre, le contenu n’est pas présent. Vous enchaînerez quelques manches avec une histoire intégrée, mais très rapidement le scénario s’envole ainsi que les easter egg. Vous ne ferez qu’enchaîner les manches en augmentant la difficulté. Cela ne donne que très peu d’envie de passer du temps sur ce mode, mais Sledgehammer avais prévenu qu’il ne serait pas complet à la sortie ce qui est assez regrettable.

On en pense quoi de tout ça du coup ?

Pour conclure, ce Call of Duty s’adressera avant tout aux fans de la licence qui aiment posséder le dernier opus pour varier chaque année leurs sensations de jeu. Call of Duty reste un jeu très divertissant et un des jeux majeurs de chaque année mais il pourra rebuter certains joueurs qui veulent un jeu plus innovant et équilibré. La retranscription de l’univers est minutieuse et cela apporte une véritable bouffée d’air frais à la License. La campagne et le mode zombie n’étant pas la force de ce volet, les joueurs passeront le plus clair de leur temps sur le mode multijoueur qui entre amis reste quand même très prenant et nul doute que comme pour chaque opus, Activision et Sledgehammer parviendront à corriger les équilibrages et autres soucis pouvant être patchés.

Obtention de la copie : Copie presse fournie par Activision

Editeur/développeur : Activision/Sledgehammer Games

Machines : Testé sur PC, sorti sur PS4/5, XSeries, Xone

Prix conseillé : 74.99€ et 79.99€ pour la version standard

Metacritic : 75

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page