Jeux

Chorus – Un appel vers l’infini

Ce Week à la rédaction nous avons eu l’honneur de pouvoir poser les mains sur le de Deep Silver. Au fil des parties nous sommes tombés amoureux du titre. En attendant de pouvoir vous en dire plus, voici un rapide aperçu.

Issu du studio Fishlabs, qui est connu pour la série des Galaxy on fire qui avait su mettre le feu à nos téléphones portables et par la suite nos PC. Nous avons affaire à un shoot spatial qui vous fera penser à coup sûr à certains ténors du passé avec Wing Commander en tête. Les dogsfights sont nerveux, le gameplay est intéressant et précis.

Il fait vraiment plaisir à la rétine, pourtant, nous y jouons sur une petite Xbox Series S qui n’a que peu de puissance sous le capot. Avec un budget réduit c’est fou de voir ce qui est possible de faire. Alors ici, point de cinématiques au long court, points de starlettes hollywoodiennes, mais une mise en scène minimaliste qui souligne avec élégance les décors spatiaux de toute beauté.

Chose intéressante, nous n’incarnons pas de beau gosse de la galaxie ou de super héros de l’infini, non, mais une femme issue d’un culte sombre qui s’est rebelé contre lui. Cela fait plaisir à voir et cela donne une toute autre dimension à la narration, qui nous donne bien envie d’en savoir plus. Le côté occulte semble particulièrement bien développé et donne toute sa singularité à l’univers.

Évidemment, tout n’est pas exempt de défauts comme par exemple les touches qui sont configurées de base de manière peu orthodoxe. La difficulté n’est pas en reste non plus et est particulièrement corsée.

Vous l’aurez compris ce jeu mérite votre curiosité et de notre côté nous allons nous atteler a le finir afin de vous fournir une critique du titre rapidement.

Afficher plus

Dataripper

Rédacteur en chef à ses heures, ce maitre rôliste 3e Dan distille la bienveillance nécessaire au bien-être du groupe. Jamais avare d’un bon mot, il dégaine sa plume.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page