Jeux

Guilty Gear Strive, un aperçu du génie !

Arc Système Works nous a concocté une beta de son dernier Guilty Gear il y a peu et si le jeu était encore incomplet, il était suffisamment dense pour se donner une idée précise de la version finale. On vous fait part aujourd’hui de nos impressions lors de cette beta généreuse.

Les réjouissances

Les 19, 20 et 21 février était mise en place la seconde session de la Beta de Guilty Gear Strive, prochain volet de la saga de jeux de combat culte d’Arc System Works. C’était l’occasion pour les développeurs de réaliser des tests à grande échelle sur la qualité du jeu en réseau et la cohérence de ses mécaniques afin de pouvoir peaufiner les derniers détails avant sa sortie imminente le 11 Juin pour les plus impatients.

De l’autre côté du câble Ethernet c’est aussi le moment attendu par des hordes de joueurs de s’essayer au titre et voir si celui-ci tient toutes ses promesses.

Une première session beta mise en place au cours de l’année dernière avait eu du mal à faire l’unanimité avec un nombre de personnages jouables limité et un Gameplay qui remet à plat les fondamentaux de la saga. Après avoir recueilli les avis des joueurs lors d’une enquête suivant la première beta ils ont procédé à des changements en conséquence. L’éditeur a cette fois joué la carte de la communication et publié chaque jour précédant le début de la bêta des « Starter Guides » pour chacun des personnages disponibles dans celle-ci, agrémenté d’explications générales sur le système. Chacun a pu se lancer sereinement dans l’essai du jeu sans avoir à deviner ses mécaniques de base.

Le jour du bal

Le Jeudi, les joueurs qui avaient précommandé le jeu ainsi que ceux tirés au sort sur le site officiel ont eu accès à la Beta et s’empressèrent de la télécharger. Deux scénarios se déroulent alors : les joueurs ayant la journée libre ont la joie de s’y essayer en partageant leur expérience sur les réseaux sociaux et pour ceux qui ne pouvaient essayer le jeu qu’en fin de journée, ce fût avec amertume qu’ils constatèrent son inaccessibilité.

Suite à un problème sur les serveurs, la beta était indisponible jusqu’au lendemain matin, jour où celle-ci se trouva ouverte à tout le monde… L’éditeur a cependant été très réactif en communiquant fréquemment à ce sujet sur les réseaux sociaux et étendra de 2 jours la session beta pour compenser le désagrément.

Du samedi au mardi, on a eu le loisir d’essayer les différents modes proposés à savoir : Versus local, Entrainement, Tutorial et match en ligne. Les 2 premiers modes étant des classiques du genre, on y retrouvera toutes les options attendues, tel le Rematch (rejouer sans repasser par le menu de sélection) pour le versus mode local et le training qui contient encore plus de paramétrages que le précédent opus.

Pour le mode online, sur le fond, la qualité du jeu en ligne fait l’unanimité. Le Netcode est tout bonnement bluffant, les développeurs ont intégré le système de Rollback au jeu en ligne, qui rend possibles des affrontements fluides contre des joueurs américains, coréens, japonais. Sur la forme, après avoir choisi votre région du globe, vous serez amené à incarner un personnage en pixel art (personnalisable) se déplaçant dans un lobby et partirez à la recherche d’adversaire dans différents niveaux : une tour pour les parties ou vous mettez des points de rang en jeu, des parcs si vous voulez jouer sans enjeu. Le fait de monter de rang dans la tour vous fermera les étages les plus bas, empêchant d’aller combattre les nouveaux joueurs qui veulent progresser à leur rythme.

Alors qu’est-ce qui gêne les joueurs dans tout ça ?

Hormis le design pixel art qui est une affaire de goûts, pour jouer contre adversaire humain il va falloir dégainer l’arme de son avatar et que quelqu’un valide le défi, tout en ayant son arme rengainée…

Autant dire qu’avec un décalage de quelques secondes entre les mouvements des avatars chez les joueurs respectifs, on a pu assister à des situations assez cocasses le temps de savoir qui doit dégainer/rengainer.

Il n’y avait pas non plus l’option Rejouer et le mode Spectateur indispensable au jeu compétitif pour les retransmissions et les commentaires professionnels. Nul doute cependant que ces options seront disponibles dans le jeu final.

Le buffet

La beta proposait copieusement 13 personnages soit la quasi-totalité du casting de base, les deux derniers (Anji mito et I-No) déjà annoncés seront disponibles à la sortie. Les amateurs du genre ont pu s’y retrouver dans les différents archétypes de combattants fournis. Ne vous inquiétez pas si vos personnages favoris ne font pas encore partie du roster, ils seront certainement ajoutés au passe saisonnier, sur le modèle économique de tous les jeux de combat modernes qui garantit du contenu régulier et un suivi sur le long terme.

Le Design des personnages ravira comme d’habitude les férus de Japanimation. Extrêmement beau sur PS4 et bien plus sur PS5, les styles des protagonistes bien démarqués et la bande-son Rock du jeu sont un des points forts de la série depuis plus de 20 ans ; d’ailleurs sur la version finale vous pourrez jouer avec toutes les OST de la saga.

La Danse

Manette ou stick arcade en main, nous avons affaire ici à un jeu de combat dynamique, les déplacements ont été accélérés depuis la première beta et les dégâts de tous personnages sont très élevés. Le rythme des matches est très nerveux. Le jeu offre de multiples possibilités, qu’elles soient offensives (air dash, roman cancel) ou défensives (guard cancel, faultless defense) habituelles à un Guilty Gear, avec certaines propriétés repensées pour que tous les éléments du gameplay soient cohérents au global. Ainsi il est moins possible d’enchainer les coups normaux rapides, mais placer un coup puissant en garde ou en hit sera bien plus payant.

Au niveau des pures nouveautés, on va trouver des deux côtés de la zone de combat des « murs » destructibles qui empêchent d’être acculé trop longtemps dans le coin. Au bout de seulement quelques hits combo sur l’adversaire dos au mur, celui-ci se brise et les deux personnages changent de zone et reprennent le combat au centre. Hormis le fait que casser le mur procure un bien fou, il donne aussi à l’attaquant un avantage de Tension (barre de super).    

Toutes ces mécaniques sont rapidement assimilables et gardent assez de profondeur pour maintenir l’intérêt sur la durée. Chaque personnage dispose d’un gameplay propre et l’éditeur a mis en ligne des tutoriaux vidéo pour chacun d’entre eux.

En Geese de conclusion, Des membres du Gwak donnent leur avis

ORO

Resté sur ma réserve jusque-là malgré les qualités visuelles du titre, je dois avouer que j’ai été conquis par les nouveaux personnages ajoutés et les subtilités du gameplay qui se dévoilent petit à petit.

La possibilité de jouer dans de bonnes conditions en ligne va offrir un grand nombre d’adversaires de tous les niveaux, c’est donc assurément un grand Oui et l’envie de jouer au jeu Day 1 !

Pour les nouveaux venus sur Guilty Gear comme au jeu de combat en général, la saga se réinvente en partant de 0, ce n’est pas juste une amélioration visuelle, mais une véritable mue de cette saga qui m’est chère et c’est le meilleur moment pour monter dans le train !

Achorawl

Dans sa version actuelle, le jeu est somptueux et est servi par un design réussi comme à son habitude. Si le reboot total de la licence peut déstabiliser les plus anciens, par contre pour les nouveaux joueurs c’est du tout bon. Le nouveau gameplay est rigolo, j’ai beaucoup aimé la créativité qui apparaît sur les combos selon la position des personnages sur l’écran par rapport au mur alors certes on peut être un peu perdu par l’angle de la caméra à ce moment-là, mais les nouvelles possibilités sont un vrai enrichissement. Même si je n’ai pas aimé l’interface des lobbys, il faut avouer que le nouveau Netcode est bluffant et il est agréable de pouvoir jouer avec des joueurs sur d’autres continents. « Ça va être long de compter les jours jusqu’à avril »

Mrquaraté

C’est une très belle réinvention de la série ! Il est magnifique visuellement et son univers est toujours aussi intéressant. Avec la première beta on n’avait pas suffisamment joué, mais avec celle-ci on comprend mieux où les développeurs veulent aller. Le bouton Dash est vraiment le bienvenu. Les murs destructibles ça pète ! Bref, ils ont recombiné l’œuvre sans la trahir, c’est une très bonne base pour l’avenir de la saga !

RZA

Il est visuellement très beau, avec des animations magnifiques, c’est du grand Arcsys. C’était très agréable à jouer d’autant que la quasi-totalité du cast était disponible. Vu que les possibilités de combos sont réduites certains coups font très mal. Le feeling à la manette me plaisait plus sur Rev 2 que sur la beta de strive. Pour ce qui est du NetCode il est très bon, je suis habitué au rollback, je ne peux qu’être ravi de le voir arriver sur Guilty. Je compte jouer au titre à sa sortie et organiser des événements en ligne, entre autres les Galaxian Explosion.

Frionel

Si le premier contact avec le jeu est très clairement son visuel d’excellente facture, qui semble s’émanciper davantage de l’héritage des modèles 2D qu’il se devait de conserver lors de la première transition en 3D de la saga, c’est bien entendu le remaniement intégral du système de jeu qui marque. On sent une volonté de l’équipe de développement à réviser leur série, à la fois en cherchant à simplifier certaines choses, mais aussi à réinventer la manière dont se joue Guilty Gear. Mais au final, après un peu de temps passé en training et quelques matchs, on voit clairement le jeu n’a absolument rien perdu de sa superbe. C’est toujours aussi jouissif, speed, et « unique » dans sa manière de se jouer. J’ai pris énormément de plaisir à jouer pendant cette beta et le nouveau netcode y a fortement contribué. J’ai plus que hâte de me refrotter au jeu dans sa version finale.

Pour précommander le jeu :

https://fr.bandainamcoent.eu/guilty-gear/guilty-gear-strive#shop-now

https://store.steampowered.com/app/1384160/GUILTY_GEAR_STRIVE/

Afficher plus

Articles similaires

2 commentaires

  1. Très bonne review ! J’ai bien aimé cette beta aussi et j’ai hâte que le jeu sorte pour bien m’investir dedans, je ne connais pas très bien la license et j’ai un super bon feeling !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page